• Piou piou petits poussins

    Au mois d'avril notre Héra a commencé à piquer les œufs des copines pour les couver.
    Comme nous n'avons pas de coq, nous ne lui avons pas laisser, pensant qu'elle finirait par se lasser... mais les semaines passaient et elle ne quittait toujours pas le nid.
    Nous avons donc décidé d'acheter des œufs fécondés pour lui confier.

     

    Au bout de 21 jours, nous avons entendu des petits cris et découvert 4 petits poussins :

    Piou piou petits poussins

     

    Héra a un formidable instinct maternel.

    Nous ne nous lassons pas d'observer comment elle s'occupe des poussins, leur montre comment faire pour la nourriture, gratter la terre, prendre un bain de poussière... comment elle communique avec eux à l'aide de plusieurs gloussement différents ^^ .

    Bien il a fallut leur donner des noms et après moult délibérations, nous nous sommes mit d'accord sur 4 noms : Pikachu (le jaune) ; Ebony (le noir) ; Iggy (le gris avec une tache jaune sur la tête) et Sky (le gris).

    Piou piou petits poussins

     

    Pendant la couvaison, nous en avons profité pour faire des recherches, lire des livres et regarder des documentaires et des vidéos sur le sujet.

    Nous avons aussi mirer les œufs à 2 reprise, à l'aide d'une simple lampe de bureau afin d'éliminer les œufs non viables.

     

    Les ressources que nous avons utilisés tout au long de cette aventure :

    - des fiches sur l’œuf et le rôle de la coquille : clic

    - une fiche sur la poule : clic

    - une présentation powerpoint sur ce qui se passe à l'intérieur de l’œuf : clic

     

    - vidéo pour "reconnaitre les œufs fécondés" : clic

    - vidéo sur le développement de l'embryon à l'intérieur de l’œuf (en anglais) : clic

    - une autre vidéo sur le développement de l'embryon à l'intérieur de l’œuf : clic

    - vidéo "c'est pas sorcier - les œufs" : clic

    - vidéo "naissance d'un poussin" : clic

    - vidéo "naissance et premiers jours des poussins" : clic

    - vidéo "la poule et les poussins" : clic

     

    Reste à espérer que nos poussins seront des poules... si ce sont des coqs, nous devrons leur trouver une nouvelle famille car je neveux pas manger d’œufs fécondés et il est évidement hors de question de les manger no.

     

    Bon week-end et à bientôt

    Piou piou petits poussins


    votre commentaire
  • Avec les beaux jours, les enfants sont plus souvent dans le jardin que dans la maison...

    La semaine dernière Esteban a trouvé une "grosse fourmi bleue", enfin c’est plutôt elle qui l'a trouvé puisqu’elle est monté sur sa main ^^

    Une petite recherche sur internet pour trouver des infos sur cet insecte que nous n'avions jamais vu, nous donne rapidement son nom : c’est un meloe proscarabaeus.

    Une femelle plus précisément vu la taille de son abdomen.

    Peu impressionnée par notre présence et par le fait d’être momentanément enfermée dans la boite-loupe, cette jolie meloe a mangé avec appétit les brins d'herbe que nous avions mit dans la boite avec elle happy

     

    Après quelques minutes d'observation et des tas de photos ratées, nous l'avons relâchée dans le jardin, loin des poules...

     

    La photo en haut de l'article est de moi mais elle ne rend pas hommage à la beauté de cet insecte alors je vous en met une autre trouvée sur le net :

     

    A bientôt...

     


    5 commentaires
  • Au mois de mai, notre cane Shanti s’est mise à couver... on avait beau lui enlever les œufs elle restait obstinément dans son nid alors au bout de 2 semaines un voisin nous a donné des oeufs fécondés que nous avons placés dans son nid en remplacement des siens...

    Malgré le mauvais temps, elle a passé tout le mois de juin à couver et le 1er juillet un caneton est sortit de l'oeuf  (les 3 autres oeufs n'ont pas éclos, les petits étaient morts à l'intérieur)

    Nous l'avons baptisé Sunny et nous passons des heures entière à les observer : la sieste, les baignades, les repas, la toilette, Sunny qui trottine partout derrière sa maman, leur façon de communiquer par tout une gamme de sons, la façon dont Sunny se cache dans les herbes quand les poules passent tout près...

    Notre Shanti est une maman  trés attentive qui n'hésite pas à "attaquer" si on approche trop près...

     

    Quelques photos :

     

    Le 4eme jour, Sunny a droit à son premier bain dans la mare... mare sur laquelle nous avons déposé des lentilles d'eau après avoir lu sur le net que les canards en raffolaient

     

    A trés bientôt...

     


    2 commentaires
  • Il y a quelques jours, nous avons eu la chance de pouvoir observer une araignée en train de tisser sa toile :

     

    Imgp9899.jpg

    Imgp9900.jpg

    Imgp9901.jpg

     

    Après quelques recherches sur le net, il s'agirait d'une Epeire diademe.

    C'est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae.

    Elle est parfois appelée "Araignée des jardins" ou "Araignée porte-croix".

     

    Une de ses particularités est la création de toiles de dimensions très importantes par rapport à sa propre taille, puisqu'elles peuvent atteindre exceptionnellement un mètre.

    La toile est refaite tous les jours : l'épeire ne répare pas sa toile et la recommence tous les matins !

     

    L’épeire diadème est présente dans l’Europe entière, elle vit dans les endroits plantés d’arbustes ou d’arbres, et est très fréquente dans les jardins. Elle se nourrit d’insectes petite taille qu’elle tue grâce à son venin et qu’elle enveloppe aussitôt d’un cocon de soie.

    Elle peut piquer l’homme, mais cette morsure n’est pas dangereuse.

     

    Nous voulions lui donner un insecte le lendemain, pour observer comment elle l'attrape et l'enroule dans un cocon de soie... malheureusement il y a eu de fortes averses de pluie pendant la nuit et l'araignée et sa toile ont disparues !

     


    3 commentaires
  • Photo prise dans le jardin :

    IMGP6943.JPG

     

    Après quelques recherches sur le net, il s'agirait de la noctuelle de la patience (viminia rumicis) chenille qui après transformation donnera naissance à un papillon de nuit.

    Répandue dans toute l'Europe occidentale, cette espèce produit généralement deux générations entre avril et septembre, parfois une ou trois.

    La chenille est polyphage et se nourrit de diverses plantes basses, parfois de certains arbustes.

     

     

    A bientôt

    ilztupck.gif


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique