• L'histoire de la LSF

    L'histoire de la LSF

    La langue des signes française, LSF,  est un langage visuel et gestuel utilisé par les personnes malentendantes et certains entendants.

    Pendant de nombreux siècles, les personnes sourdes ont été ignorés, ils étaient mis au banc de la société sans aucun effort pour tenter de communiquer avec eux.

    Les personnes sourdes communiquaient entre elles mais uniquement entre proche ou aux seins d'un club.

    Au 18ème siècle, Pierre Desloges est le premier sourd à écrire un livre pour promouvoir la langue des signes,  mais c’est l’abbé Charles Michel de l’Epée qui fonda au 18ème siècle la première école publique destinée aux personnes sourdes.

    Son système éducatif va se fonder sur les signes naturels qu’il a pu observer chez les sourds qu’il rencontre, les signes méthodiques et la dactylologie dont il se sert pour l’enseignement du français. 

    Il a initié la recherche sur un langage de signes méthodiques utilisables par les personnes atteintes de surdité, afin de lier ces signes avec le français écrit, commettant peut-être l’erreur, de vouloir assimiler la structure syntaxique du français à celle de la gestuelle des sourds.

    Tous les cours sont donnés en langue des signes ou en français signé. Les sourds apprennent à lire et à écrire, et se forment à différents métiers. Des écoles similaires sont ouvertes dans toute la France, en Europe et aux Etats-Unis. Certains sourds deviennent eux-mêmes professeurs, voire directeurs d’écoles de sourds.

    Puis, à la fin du 19ème siècle, l’interdiction des langues minoritaires et le développement du pouvoir médical de l'époque cherchent à interdire la langue des signes. Celle-ci n’est plus autorisée pour l’enseignement des jeunes sourds. Et cette interdiction continue jusqu’à la fin du 20ème siècle. La langue des signes continue à être pratiquée par les sourds dans les associations qu’ils fondent à cet effet.
     
    A partir des années 1970, on assiste au « réveil sourd » : les sourds militent pour une reconnaissance de la langue des signes, notamment pour l’éducation des jeunes sourds.

    Progressivement, cette langue retrouve sa place : la loi du 11 février 2005 reconnaît la langue des signes comme une langue à part entière et promeut sa diffusion.

    Depuis, les recherches linguistiques se multiplient, ainsi que les formations universitaires et/ou professionnelles menant aux métiers d’enseignant de langue des signes, interprète en langue des signes, etc...

     

    Pour en savoir plus sur l'histoire de la langue des signes :

    - http://www.langage-des-signes.com

    - https://www.bloghoptoys.fr/tout-savoir-sur-la-langue-des-signes-francaise-lsf

    - http://laboiteasaussure.fr/lsf_histoire.htm

    - http://des-mains-et-des-signes.fr/la-lsf/

     

     

    Bon week-end et à bientôt

    L'histoire de la LSF

    « Bescherelle super défi histoireLa LSF pourquoi ? comment ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :