• 1) Fin janvier, nous avons de nouveau reçus une lettre de l'Inspection Académique.

    C'est une copie de la lettre qu'elle a envoyé au ministre qui lui demandait des explications sur les problèmes que nous rencontrons lors des contrôles.

     

    Madame l'inspectrice y donne donc SA version des contrôles.

    Extraits :

    - Concernant le premier contrôle, celui du 18 juin 2010, l'inspectrice d'académie écrit que "Le contrôle s'est déroulé de façon satisfaisante".

    L'inspection académique des Ardennes impose à tous les enfants, des évaluations en fonction d'un niveau scolaire, ne tenant aucun compte des droits, des choix pédagogiques des familles, ni même de la loi et  l'inspectrice d'académie se déclare satisfaite !

    Non mais de qui se moque t-on ???

    - Concernant le refus des évaluations : "madame Serafini n'a donc pas pu apprécier la progression de Théo en référence au contrôle précédent".

    Si une progression n'a pas pu être observée ce n'est pas parce que nous refusons que notre enfant subisse tests et évaluations (conformément à nos choix pédagogiques) comme le sous-entend madame l'inspectrice, mais parce le premier contrôle qui aurait dû servir de bases pour les contrôles à venir n'a consisté qu'en des évaluations faisant référence au niveau scolaire.

    - Ce courrier comporte également des erreurs de dates et des mensonges : elle parle notament d'appel télephonique alors je prend bien soin justement de n'utiliser que des moyens de communication me permettant de garder des traces écrites des échanges (courriers ou mails uniquement)

     

     2) Nous avons donc repris contact avec le service juridique de LEDA et après consultation avec la famille Leboeuf, il a été décidé que c'est le service juridique de LEDA qui se charge de répondre directement !

    En espérant qu'une lettre à en-tête du service juridique fera plus d'effets que les lettres de simples parents mécontents !

     

    3) De mon côté, j'ai de nouveau écrit au ministre car je tenais à revenir sur toutes les erreurs contenues dans le courrier de l'inspectrice.

    Je termine ce courrier en lui demandant si nous devons nous rendre au contrôle accompagné de notre avocat pour que nos droits soient enfin respectés .

     

     

    A suivre...


    votre commentaire
  • 1959-math-4.jpg

     

    Donald Duck passe à travers une porte et découvre qu'il est entré au Pays des mathémagiques.

     Ce monde fantastique contient des arbres avec des racines carrées, un ruisseau de nombres, un pinceau marchant qui joue au morpion.

    Un oiseau géométrique récite les quinze premières décimales de π.

     Donald entend alors la voix du "Véritable Esprit de l'Aventure" qui se propose de le guider dans son voyage à travers le Pays des mathémagiques...

     

    Histoire :

    Donald n'est d'abord pas intéressé par le Pays des mathémagiques, estimant que les maths sont pour les "grosses têtes".

    Lorsque l'Esprit suggère une connexion entre les maths et la musique, Donald est quand même intrigué. Le canard découvre en premier la relation entre les octaves et la longueurs des cordes. Pythagore, jouant de la harpe, un joueur de flûte et un "contrebassiste" se lancent dans une séance musicale improvisée. Ils sont rejoints par Donald après quelques instants. L'Esprit explique que la musique de Pythagore est la base de la musique actuelle et qu'elle n'aurait jamais existé sans ces "grosses têtes".

    Après avoir serré la main de Pythagore, Donald découvre sur sa paume un pentagramme, le symbole de la "société secrète pythagoricienne". L'Esprit montre à Donald comment apparaît le nombre d'or dans le pentagramme. Ensuite, le pentagramme est montré contenir plusieurs fois le schéma de construction du rectangle d'or.

    D'après l'esprit, le rectangle d'or a influencé à la fois les cultures anciennes et modernes de plusieurs façons.

    Donald apprend comment le nombre d'or apparaît dans de nombreux bâtiments anciens comme le Parthénon et la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

    Le rectangle d'or se retrouve lui dans des peintures comme La Joconde.

    L'utilisation du rectangle d'or est attestée dans l'architecture et l'art ancien comme contemporain, avec par exemple le Siège des Nations unies à New York.

    L'Esprit montre ensuite à Donald comment le rectangle d'or est lié au corps humain, tandis que le pentagramme est relié à la nature. Le corps humain contient les proportions idéales du nombre d'or, utilisant le croquis de l'Homme de Vitruve. Donald essaye alors que son corps corresponde à ces proportions, sans résultat.

    Le pentagramme, plus précisément le pentagone, est alors montré comme observable dans de nombreuses fleurs et animaux, comme le petunia, le faux jasmin, les étoiles de mer, la fleur de cire et divers coquillages marins.

    Donald apprend ensuite que les mathématiques ne sont pas utilisées uniquement dans la nature, l'architecture et la musique mais aussi dans les jeux comme les échecs, le baseball, le football américain, le basket-ball, la marelle et le billard français...

    L'Esprit demande ensuite à Donald de faire un jeu mental, mais il constate que l'esprit de Donald est trop encombré.

    Après un peu de nettoyage, Donald joue dans son esprit avec un triangle et un cercle. Il découvre alors des "inventions" tel que la roue, le train, la loupe, la perceuse, l'hélice et le télescope.

    Donald découvre que les pentagrammes peuvent être dessinés les uns dans les autres de manière infinie. Ainsi, les mathématiques permettent d'appréhender la notion d'infini. L'Esprit déclare alors que la connaissance scientifique et les avancées technologiques sont sans limite et que les clés pour ouvrir les portes du futur sont les mathématiques.

    À la fin du film, Donald comprend et apprécie les valeurs des mathématiques.

    Le film finit par une citation de Galilée : « Les mathématiques sont l'alphabet avec lequel Dieu a écrit l'univers. »

     

    Dessin animé en 2 parties visibles sur Youtube :  CLIC  et CLIC   

     

     

    images-copie-6.jpg


    1 commentaire
  • images-copie-3.jpg

     

    Parce que les enfants empruntent quotidiennement la rue, seuls ou accompagnés, il est important qu’ils aient une vraie conscience de ses dangers et puissent, pas à pas, devenir autonome.

     "Rue Tom et Lila" destinés aux enfants de 6 à 10 ans mettent en scène Tom, souvent dissipé, et Lila, sa soeur, lui montrant les bonnes pratiques au travers de 16 saynètes de la vie quotidienne dans la rue. 

     Avec ces deux compagnons de route, les enfants découvrent les pièges de la rue, comprennent le fonctionnement des feux tricolores, apprennent à circuler sur le trottoir, à traverser une rue, un carrefour ou un giratoire…

    Ils sont également incités à s’interroger sur la signification des panneaux (couleurs, formes…) ou à écouter les bruits dela rue.

     Chacun des épisodes, ludique et pédagogique, participe à l’éveil et à l’éducation routière de l’enfant.

     Les épisodes :

    • La forme et la couleur des panneaux
    • Les nouveaux aménagements
    • Circuler sur le trottoir
    • Marcher sur la chaussée
    • Trottinettes et rollers
    • Ecouter les bruits de la ville
    • Choisir son lieu de traversée
    • Traverser la chaussée en section courante
    • Comprendre la signalisation tricolore
    • Traverser aux intersections avec feux tricolores
    • Traverser aux intersections sans feux tricolores
    • Traverser un giratoire
    • Voir et être vu
    • Etre vu la nuit
    • Ceinture et siège auto
    • Aller à l'école en voiture

     Pour visionner ces mini-films : CLIC


    4 commentaires
  • 1) Nous avons reçu une réponse du ministre, enfin de son chef de cabinet plus exactement...

    C'est une lettre-type nous informant que "monsieur le ministre à pris connaissance de notre courrier concernant les problèmes que nous rencontrons dans la scolarité de notre fils.

    Le ministre à bien compris votre situation et à demandé à madame l'inspectrice de procéder à une étude attentive de votre dossier et de vous tenir informée de la suite donnée à notre démarche".

    Le mot "scolarité" ne me plait pas, j'aurais préféré qu'il parle de "l'instruction" ... une lettre personnalisée aurait également été la bienvenue mais bon faut pas trop rêver !

     

    2) Du côté de l'inspection académique, nous avons simplement reçu l'attestation d'instruction pour Esteban avec la lettre nous rappelant nos devoirs et les risques encourus en cas de non déclaration... ce qui est assez ironique vu qu'il a fallut 4 mois, une lettre avec rappel des lois et une lettre au ministre avant qu'ils daignent m'envoyer cette attestation !

     

    Dans la nouvelle circulaire, il est rappelé également les risques encourus pour non déclaration, en revanche aucune sanction n'est prévu pour les inspections académique qui ne délivre pas l'attestation d'instruction !

    Une fois encore : 2 poids, 2 mesures ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires